Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

du  28 octobre au 1 novembre 2019

 

Ce festival se déroule  au cœur d'une oasis  de la vallée du Draâ (sud Maroc), La Casbah Caïd Ali  est un lieu d'accueil et de culture. C'est dans ce cadre du patrimoine national et familial que se déroule le festival.

L'école primaire du secteur compte plus de 2000 enfants et le collège 1600 élèves.

Le festival doit permettre de :

  • Contribuer à la sauvegarde et à la transmission du patrimoine matériel et immatériel, notamment du folklore Ahwash.
  • Créer des occasions de travail collaboratif entre associations dans le but de favoriser l'émergence de projets de développement durable et solidaire, et faire participer la population et plus particulièrement les jeunes.
  • Partager des activités artistiques et manuelles pour échanger des pratiques, des techniques et savoir-faire.

Les atouts

L'expérience de partenaires marocains dans le monde culturel, éducatif et associatif ;

La participation de spécialistes de divers horizons (clowns, plasticiens, musiciens, artistes Ahwash, etc.) ;

L'histoire de l'association Lanomadine au travers de ses précédents engagements comme la caravane La Marhaba et celle du Petit Prince.

 

Les actions et les moyens : des ateliers thématiques

Mise en place de plusieurs ateliers pendant une semaine. Ils seront proposés conjointement par l'équipe de Lanomadine et par l'équipe marocaine.

Ces ateliers proposeront des activités artistiques et ludiques à des enfants et adolescents, et associeront des intervenants locaux afin de favoriser les échanges de pratique et, le cas échéant, de participer à leur formation.

Moi aussi je veux être clown ! : Anna et Germaine

Professionnelles de la compagnie La ballade des clowns au Maroc. La compagnie propose de travailler avec 2 groupes en parallèle chaque jour.  Chaque groupe pourra être constitué de 14 à 16 enfants ou ados et sera géré par 1 animatrice et 1 coanimateur local.  Nous prévoyons 1 groupe pour les enfants de primaire-début collège et 1 groupe pour les ados 15-20 ans. Durée des ateliers : 2h – début d’après-midi.

+ Les artistes de la compagnie Art & Bazars viennent en tant que professionnelles. Lanomadine contribue à 50% du coût de l’intervention pour les ateliers, la compagnie fiance par ses actions et grâce à ses sponsors le reste. AFM-RDT finance le cachet du spectacle avec ses partenaires.

 

Fais-moi un joli dessin : Alexandra et Denise

L'expression plastique est très peu développée dans les zones rurales par manque de moyens, mais la motivation est forte.

- Alexandra, professionnelle des arts plastiques, professeure en MJC, proposera  2 ateliers d’1h30 par jour, avec une personne qui assure la coanimation, pour 12-15 enfants. Le matériel sera pris en charge par Lanomadine.

- Denise, praticienne de l’art depuis plus de 40 ans, proposera 1 atelier par jour de 2 à 3h, destiné aux enfants, ados et adultes (groupe de 10 à 12) ; expressions à partir des produits locaux à disposition et initiation au land ’art.

+ Grâce à la générosité de nos amis et partenaires, nous pourrons fournir à l’école pour la poursuite des actions sur place un stock de papier offert par le créateur de couleur et fabricant de carnets L’orange bleue, sise à Alba La Romaine (07)

 

Viens jouer avec moi : Isabelle et Gil

Fabrication et utilisation de jeux de type carrés gréco-latin avec les caractères de l'alphabet amazigh et de type triamino.

Il peut y avoir plusieurs volets pour ces ateliers : jouer avec toutes les personnes  qui le souhaitent, petits et grands, et/ou fabriquer et peindre des jeux en bois qui seront ensuite mis à disposition de l’école primaire. Le travail se terminera, si besoin, dans l’école elle-même, dans le prolongement du festival (en particulier pour la peinture). Gil, initiateur de ces jeux sera là et proposera sans doute des idées qui ne sont pas développées par Lanomadine...

+ Les jeux sont attendus par les professeurs du primaire et du secondaire comme outil ludique pour appréhender la logique et la géométrie.  Gil, a l’origine de ces jeux, sera présent et présentera ses toutes dernières créations.. AFM-RDT prend à sa charge le doublement des pièces achetées par Lanomadine afin de répondre aux attentes locales.

 

Chante moi une chanson  : Géraldine

Passionnée de musique et de chants, elle proposera d'organiser des ateliers d'apprentissage de  chants français et/ou marocains. Chaque groupe peut être composé d'une vingtaine de jeunes. 2 ateliers sont possibles chaque jour (atelier d'1h30).

La présence d'artistes de diverses  origines : Ahwash, Gnaoua, choriste français etc. doit permettre de beaux échanges.

On peut également envisager le fabrication d'instruments de musique comme des tambourins par exemple qui serviront ensuite pour un travail de percussions. A coup sûr d'autres personnes viendront lui prêter main forte, et le groupe des artistes et du staff pourront aussi apprendre les chansons...

+On peut également envisager le fabrication d'instruments de musique comme des tambourins par exemple qui serviront ensuite pour un travail de percussions.

 

Raconte-moi une histoire :  : Ismaïl, Françoise

Professeur Ismaïl, enseignant de français en 1ère année de collège, a l'habitude de travailler autour du conte, il a plein d'idées et Françoise est conteuse. Nous pourrons utiliser des petits livres durant cette rencontre.

+AFM-RDT achète quelques séries de petits livres à la maison d’édition solidaire « lire c’est partir » être offerts à la bibliothèque de l’école. (323 ont été commandés).

 

Je veux faire moi-même des petits objets  Michèle, Malika et Jacqueline

Lalla Michèle et Professeure Malika (4e année de primaire) ont plein d'idées pour réaliser des créations à partir de petit riens oubliés qui deviendront de très belles parures, bracelets, ou autres colifichets. Mettez de côté vos bouts de laines colorés, capsules de café, perles et rocailles oubliées dans vos boîtes, c'est sûr, elles y pensent déjà... avec Jacqueline elles ouvriront un voyage vers la confection de petits objets de décoration en papier.

 Atelier photo numérique : 

Les jeunes disposent pratiquement tous d'un téléphone numérique qui permet de faire des photos. Comme tous les jeunes du Monde, ils font la course aux selfies qu'ils publient partout et ne savent plus tout simplement s'émerveiller devant un paysage, un bout d'architecture, un insecte, une fleur.

Nous proposerons un atelier photo : notions de cadrage, utilisation de l’image, etc… et précautions à prendre lors de la diffusion des images. Petits groupes d'ados et d'adultes....

Les enfants de l’oasis  : Jean-Guillaume BELLIER

Il a réalisé pour L’association Lanomadine le reportage de la caravane à laquelle nous avons participé en 2015 avec notre équipe de clowns et plasticiennes. Il avait alors choisi le fil rouge de l'implication des femmes. Cette fois-ci, il veut proposer un reportage avec le regard de ses enfants vers d'autres enfants : Les enfants de l'oasis. La fabrication de documentaires est l’une de ses passions quand il n’anime pas un stage ou une conférence sur le domaine qui est devenu le sien, l’écologie intérieure. Il pratique la sobriété heureuse et vient pour faire à nouveau un reportage. Nous lui laissons carte blanche. Il souhaitait bénéficier d’une assistance technique que lui apporteront la jeune équipe issue de L’institut des métiers du cinéma d'Ouarzazate.

D'autres ateliers sont préparés par nos partenaires marocains : folklore Ahwash, théâtre,  etc.

Tous les artistes, artisans, animateurs, étudiants du spectacle qui souhaitent rejoindre le festival seront les bienvenus dans le cadre proposé par les organisateurs.  Une partie des ateliers sera proposée à un autre moment une fois dans la semaine pour que les organisateurs et voyageurs solidaires puissent également y participer.

Au début et à la fin du festival : des spectacles 

Pour "lancer" le festival un spectacle animé par les Clowns et les Ahwash.

Pour clôturer la semaine : spectacle-exposition qui présentera le travail de la semaine.

+AFM-RDT assume avec ses partenaires le cachet des clowns et constitue une cagnotte pour aider les bénévoles Ahwash dans leurs déplacements  et accessoires.

 A travers tous ces ateliers, nous essayerons aussi d’apprendre des autres les langues partagées durant cette rencontre !

 Nous étudierons également la possibilité d’une prolongation possible de valorisation des artisanats et de transmission des savoir-faire.

 

L’homme de la logistique

Brahim BOULAAMAIL,  il prévoit tout ce qu’il faut pour le bien-être des festivaliers et s’occupe de l’approvisionnement.

Il assure également l’acheminement à bon port d’une partie importante des dons  et du matériel pour le festival. il est aussi le fondateur et président de l'association AFM-RDT, sponsor et partenaire de notre projet.

Il prépare la carte des spécialités du sud pour la semaine du festival avec celle qui sera la cheffe de cuisine :

Chaadia est une jeune femme très généreuse, elle a quitté sa région natale proche de Ouarzazate pour venir à Marrakech tenter sa chance dans l’accompagnement des touristes. Elle va les chercher à l’aéroport, elle prépare à manger, elle conseille pour les visites. Une vraie autodidacte volontaire. Elle ne compte pas son temps pour répondre au cahier des charges soumis par Brahim pour faire déguster  aux festivaliers les saveurs traditionnelles. C'est une amie de l’association Lanomadine depuis plusieurs années,

 

Abdelkrim BOUDLAL, lui aussi est originaire du grand sud, de Tamegroute exactement, le pays des poteries vertes cuites au feu de bois. Il a étudié la

littérature française à l’université de Marrakech. Sa famille travaille dans la poterie, soit comme fabricant, soit comme commerçant. Une boutique est installée à Marrakech, tout près du si joli Jardin Secret, au sortir d’une venelle du souk où Abdou s’occupe soigneusement de sa boutique avec son frère Aziz.
Dans sa boutique, pas de marchandage sur de faux prix ; les prix sont affichés, la négociation se fait sur la quantité.
Il se joindra à la caravane avec ses belles qualités, sa maîtrise du français, de l’arabe et du berbère ; il commencera sa participation aux côtés d’Isabelle et Gil, pour apprendre à jouer et peindre avec les jeunes les petites pièces de bois. Un peu de logique mathématique pour un amoureux de la littérature...

 

Les associations organisatrices et leurs représentants

 

L’association pour la Paix, la Culture et le Développement qui a son siège  à la Casbah Caidali, présidée par Mbare AIT EL KAIDET. Ce partenaire accueille le festival en

collaboration avec les autres organisations locales et assure l’hébergement des  intervenants.

Il a la passion de la culture, il en a fait sa carrière comme délégué régional dans la province voisine. A présent à la retraite, il se consacre à sa passion au sein de ce lieu du patrimoine national et familial.

Il est le coordinateur local du projet Festival Rythmes et Couleurs.

 

Boubker MARROUK, professeur à l’école primaire d’Agdz et passionné également de patrimoine, de culture locale, du folklore Ahwash. Il est conseiller et représentant 

du président pour l’Association pour la Paix, la Culture et le Développement .

Il est également  président de L’équipe  « Ahwash Hamaino Salma Agdz ».

Pour le festival, il est le coordinateur pédagogique.

Avec ses collègues, il attend avec impatience les jeux pour animer ses cours de mathématiques auprès des jeunes élèves de l’école.

 

L’association Lanomadine, représentée par Denise SAUZON, sa fondatrice et présidente et Michèle VENDRELY, sa trésorière, existe depuis octobre 2007.

L’univers oasien et saharien sont à la base de l’histoire de cette association. Après une première période où l’association a œuvré directement dans l’accompagnement matériel de type « conservatoire des traditions  nomades » en apportant son concours à la mise en place d’un

puits pour sauver un bout de palmeraie, elle intervient dans

l’accompagnement durable et solidaire ainsi que la sauvegarde et la transmission du patrimoine.

Plusieurs projets ont vu le jour depuis le début de cette décennie et en particulier la caravane du Petit Prince, la participation à la caravane Marhaba, l’accompagnement d’un jeune chamelier vers son entreprise florissante dans le désert. Et bien d‘autres projets encore. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que toutes deux ont fédéré toute cette petite communauté autour de ce projet qui a mis plus de 2 ans pour arriver à son exécution. Denise SAUZON est la fondatrice de l'association et actuellement la présidente.

 

AFM-RDT est née d’une rencontre avec le peuple des montagnes, lors du 56ème salon des roses à Kalaat M’gouna (Sud-Est du Maroc) en mai 2018.  A partir de là, ses membres se sont engagés à représenter ce peuple et lui donner la parole à travers les missions de l’association.

AFM-RDT est devenue le relais privilégié et officiel entre la région Drâa-Tafilalet (Sud-Est Marocain) et la France à travers des actions de promotion et développement de l’économie solidaire et du tourisme éthique. Donner la parole aux peuples des montagnes et diffuser les produits du terroir issus de l’agriculture biologique et solidaire (coopératives de femmes) pour les aider à vivre mieux leur isolement, protéger leur culture et garantir l’avenir aux générations futures.

Brahim BOULAAMAIL en est le fondateur et président. Il a engagé son association dans ce projet, y trouvant un sens évident pour ce projet humaniste et solidaire. Grand merci à lui qui nous apporte un vrai concours dans  la réalisation de ce projet.

 

Participer à notre campagne de financement

 

Tag(s) : #Ahwash, #festival, #Rythmes et Couleurs, #Lanomadine, #Aslim, #Casbah, #Kasbah, #Octobre 2019, #Caid-Ali, #Jean-guillaume Bellier, #Maroc, #Paysage, #association, #culture, #désert, #solidarité

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :