Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suite du billet "l'art du Henné au Maroc"
Nous l'avons donc dit, le henna est une parure comme un maquillage. Symbole de séduction, c'est un tatouage naturel et éphémère (15 jours environ)
Pour le poser on utilise aujourd'hui une seringue, qu'on utilise un peu commeun stylo. La hennayate dessine avec et pose de très fins filets de pâte sur la peau en dessinant des motifs.
Ces motifs varient selon la région.

Chez les nomades du Sahara on trouvera la croix du sud, les dunes du désert, les étoiles. Les 2 pieds sont identiques mais pas les mains.
Plus au nord dans la vallée des roses à Kalaa, ce sont les roses de Kalaa...
Les motifs d'aujourd'hui vont puiser dans la végétation, les fleurs.

Certains utilisent des pochoirs, mais ça ce n'est pas la vraie manière de faire le henné.
Il faut plusieurs heures. On commence par les pieds, ensuite les mains.
Arrive donc un moment où vous ne pouvez plus faire grand chose calée entre les coussins...
Après la pose, il faut le garder un certain temps ; lorsque ça sèche, on humecte avec un mélange fait de thé, sucre et citron qui permet à la couleur de se fixer mieux. On l'enlève en grattant et on imbibe la peau d'huile pour la nourrir car le henna dessèche un peu.
Au début, il est orangé, et il fonce après quelques heures.
Il faut éviter le contact avec l'eau si vous voulez qu'il dure longtemps... c'est pourquoi, les femmes qui viennent d'être parées sont dispensées des travaux ménagers quelques temps...
Il est fréquant, lorsque vous êtes invitée, qu'on vous propose de vous faire le henna ; c'est une marque d'hospitalité.
La nomadine

Tag(s) : #La Nomadine

Partager cet article

Repost 0