Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans sa vie quotidienne, le nomade ne cherche pas l'aventure. La pénurie qui règne dans le désert ne permet pas de se déplacer sans but précis ; c'est la nécessité qui le provoque.
Avant de prendre la route, le nomade s'organise : les négociations entre tribus voisines ont été menées avec l'assentiment du caïd, le troupeau est éventuellement réparti entre plusieurs groupes. Il y aura les groupes d'hommes avec les dromadaires, les groupes avec les femmes, enfants et vieillards avec les chèvres, les chamelles laitières, les bêtes de somme et évidemment quelques hommes armés au cas où. qui se déplacent plus lentement. Les troupeaux de dromadaires pourront éventuellement emprunter des parcours plus longs pour laisser les pâturages sur les routes plus directes aux autres. Les haltes seront plus longues pour ces derniers.
Il y a rarement plus de 10 jours de marche entre les 2 groupes.
Le dromadaire, principale richesse du nomade et la cause essentielle du nomadisme. Il faut les pâturages, donc c'est la pluviométrie et/ou la sécheresse, qui déterminent le moment où il faut partir.
Aujourd'hui encore, au cours des randonnées chamelières, loin des circuits de 4x4 on peut rencontrer les dromadaires en transhumance ou les troupeaux de chamelles en gestation.
Pour complèter ces propos, nous enchaînerons sur le dromadaire cette série?
En attendant, nous vous souhaitons un joyeux noël. Bises et à bientôt
La nomadine
Lire ou relire les volets précédents : Volet 3 - Volet 2 - Volet 1

Tag(s) : #Voyages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :