Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous reprenons notre série littéraire... aussi n'hésitez pas à nous soumettre vos idées.
Puisons encore chez JMJ Le Clézio dans son ouvrage "Désert" édité chez Folio.
"Quand le jour où tu devais naître est arrivé, c'était peu de tempsavant l'été, avant la sécheresse. Hawa a senti que tu allais venir, et comme tout le monde dormait encore, elle est sortie de la tente sans faire de bruit. Elle a simplement serré son ventre avec un linge, et elle a marché comme elle a pu au-dehors, jusqu'à un endroit où il y avait un arbre et une source, parce qu'elle savait que quand le soleil apparaîtrait, elle aurait besoin de l'ombre et de l'eau. C'est la coutume là-bas, il faut toujours naître auprès d'une source. Alors elle a marché jusque-là, et puis elle s'est couchée près de l'arbre, et elle a attendu la fin de la nuit. Personne ne savait que ta mère était dehors. Elle savait marcher sans faire de bruit, sans faire aboyer les chiens. Pourtant, moi je dormais près d'elle; et je ne l'avais pas entendue se plaindre, ni se lever pour sortir de la tente.."
Dans les terres dites occidentales où le "progrès" bouleverse tant de choses et de faits, on ignore peut-être que l'accouchement , même dans un hôpital, se fait sans péridurale, sans préparation à l'accouchement. La coutume... La naissance reste aujourd'hui une des causes importantes de mortalité (dans ce cas là, c'est le maktoub!...), et bien sur la plupart du temps c'est un jour béni et inoubliable... et c'est toute la communauté des  femmes qui aident la jeune maman à s'occuper de son petit.
                                                                                                          Peinture Denise Sauzon : aquarelle sur "papier chiffon" - 2008


Mère à l'enfant - aquarelle et pigments sur papier marouflé 

Tag(s) : #culture

Partager cet article

Repost 0