Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ces propos ne sont pas de moi mais de Arcabas.

Je vous livre la suite de ce propos :

"A mes risques et périls, je me suis déclaré peintre et c'est vrai que je peins dix heures par jour deux cent cinquante jours par an. La centaine de jours inemployés est impartie aux errements, à la détresse, à la recherche obstinée d'une "conscience d'être" brusquement égarée, sans laquelle plus rien n'est possible, surtout pas l'élaboration passionnée et souvent hasardeuse de ces sortes de miroirs appelés œuvres d'art.

C'est un postulat que tout homme lucide peut se reconnaître dans ses pensées et actions, lesquelles renvoient à leur auteur comme un miroir, une image de sa personne le révélant à lui-même. A cet égard, l'œuvre d'art est exemplaire : miroir pour son auteur, elle a pour faculté supplémentaire la révélation discrète, mais sûre de la création tout entière.

Les jours sans grâce sont de ténèbres. Ils rappellent constamment, à l'instar de l'auteur de l'Ecclésiaste, que tout est poussière et retourne à la poussière. Cette réalité submerge, telle quelle, toute joie et toute espérance. Mais à y regarder de plus près, cette réalité en cache une autre, axiomatique : cette poussière cosmique, plus ou moins coagulée, organisée en matières diversifiées porte, intimement lié à elle, l'esprit de l'univers. Docile et amicale, cette divine émulsion peut être détournée, séparée, diabolisée. Mais, saisie dans son unité obvie, elle rend la "conscience d'être" qui engendre la joie et coule ainsi enrichie, pour ainsi dire comme un fleuve incandescent vers une destinée magnifiée, une nouvelle forme de la Création.""

Pour lire la suite, et rencontrer l'oeuvre de cet artiste, rendez-vous sur son site

 

Hélas, je n'ai pas la possibilité de peindre 10 heures par jour 250 jours par an... Je puis seulement dire que le chemin de la création prend des détours difficiles à comprendre parfois et que certains événements de la vie le rende parfois très tortueux. Mais ce n'est pas parce que la création ne sort pas que le travail ne se fait pas en soi. Il a alors le temps de murir, et parfois, ce qu'il en sort ensuite nous étonne nous-même : indicible travail de l'inconscient ?

 

Bises et à bientôt

Denise

9-denouement.jpgAcrylique sur toile - 2003 - Dénouement - 120 * 80



 

Tag(s) : #art-dine

Partager cet article

Repost 0