Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Khaïma. L'été, un petit coin d'ombre, l'hiver une protection contre le froid.

Celle-ci est tissée de poil de dromadaire, d'autre le sont de crin de cheval ou de poil de chèvre selon les régions et tribus.

La khaïma est la propriété de la femme. Elle lui ai transmise au mariage, et le mari vient habiter chez elle, même si la jeune femme va vivre dans la tribu du mari.

La Khaîma est séparée : la partie plus féminine et la partie plus sociale. La configuration change selon le moment de la journée.

Le mari n'est pas autorisé à entrer dans la tente si la femme n'y est pas ; dans ce cas de figure, il va dormir dans une autre tente.

Une telle tente pèse autour de 100kg ; donc inutile de dire que ce n'est pas tous les jours qu'on la déplace.

C'est en fonction des pâturages qu'on va la déplacer. Le mari part souvent en éclaireur pour repérer les pâturages, lorsqu'il a trouvé, on organise le déménagement avec femmes et enfants. Ce mode de vie pastoral se raréfie.

Aujourd'hui les khaïma sont utilisées dans le tourisme avec des aménagements qui permettent à ces derniers d'y retrouver un peu de confort.

Bon mois d'août et à bientôt

 

IMGP4777 - CopiePhoto Denise Sauzon - mars 2010

Tag(s) : #désert

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :